vous êtes cher … lettre aux clients

non, je ne suis pas cher !

Réalisez que pour 100 Euro que je vous facture, il y a 20% de TVA, soit 16,83 Euro de moins qui vont aller à l’état.

Ensuite il y aura l’Urssaf, le RSI, l’impot sur les sociétés, les charges diverses et variées tel le loyer du lieu ou je vous reçois, le matériel, toujours de qualité, qui me sert à vous photographier, la communication qui vous a permis de me connaitre, les formations qui me permettent d’être toujours le meilleur pour réaliser les photographies de vos évènements.

Non, je ne suis pas cher. Je suis peut-être plus cher que ce que vous pensiez devoir payer car nous vivons dans un monde ou le lowcoast prend une part importante et pourtant, les gens demandes de plus en plus de service (parce que je le vaux bien…)

Actuellement, nous vivons dans un pays en crise. Difficile à imaginer quand nous voyons aux actualités d’autres pays bien plus malheureux que nous. Nous vivons dans un pays ou payer moins cher devient un sport national, quitte à acheter dans un magasin que l’on ne verra pas l’année d’après car il aura fermé.

Cela est vrai aussi pour les photographes.

Il existe des fauxtographes qui vont facturer 150 à 200 Euro une prestation de mariage par exemple, pour une couverture de 12h à 22h car il ne photographie pas les préparatifs et il sera déjà parti avant la première danse.

Il facturera donc 10h de travail à 200 Euro, cela fait donc 20 Euro de l’heure, soit deux fois le SMIC. C’est pas mal.

Bien entendu, à ce prix là, il travaille avec le matériel photo que les mariés lui ont confié.

Et zut, il a fallu qu’il achète son matériel, soit un investissement de plusieurs milliers d’euro pour avoir un matériel de qualité. Les 20 Euro de l’heure commence déjà à fondre.

Et puis il faudra rajouter l’ordinateur et les logiciels pour traiter les images, ces logiciels dont les licences évoluent chaque année, contre espèces sonnantes, sinon trébuchantes. Et puis, puisque il a un ordinateur et des logiciels, c’est qu’il a besoin de retravailler les images en post production. Si le photographe est bon en infographie, 10 heures de prises de vue vont se transformer en 10h + 5h de traitement des images avant de les présenter au mariés. Soit 15h de travail.

Au fait, le photographe doit il montrer les images aux mariés ou doit-il leur donner simplement le DVD avec les photos gravés en lui disant : c’est fait, vous n’avez plus qu’à les regarder sur votre télévison ou votre ordinateur, bonne journée.

Bien entendu, le photographe les montre, soit 1h de plus au moins.

200 que divise 16 ? 12,50 Euro de l’heure ? Et non, il y a la TVA, -20% soit 10,41 Euro de l’heure, moins les charges, moins les investissements en matériel. Grosso modo, on arrive à 5-6 Euro de l’heure, pour un SMIC en France qui est aux environs de 10 Euro.

Au fait, à ce moment là, les mariés n’ont toujours pas de photographies. Pour limiter les frais, il suffit de leur fournir un DVD avec les photos dessus.

STOP !

Mesdames, Messieurs les clients, vous valez mieux qu’un simple cd. Vous pouvez trouver des prises de vue professionnelles à partir de 50 euro pour un portrait pro et vous trouverez aussi des prises de vue de mariages à 2000 euro mais cela est lié au temps, au matériel utilisé, aux moyens que le photographe va investir pour pouvoir être sur de vous fournir la meilleure image qu’il soit. Arretez de ramener votre vie et votre image à un prix le plus bas possible. Entre un photographe qui vous proposera un reportage à 2000 euro et un autre qui vous proposera le même reportage à 300 euro, ne vous attendez pas à avoir la même chose.

Comparez les prix, comparez le travail fourni, et soyez réalistes, car vous le valez bien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.