Profession Photographe !

Bonjour,

Désolé pour le plagiat sur le titre d’un magazine qui parle de la profession, de façon très souvent pertinente et qui reste l’un des rares organes de communication sérieux sur la profession de photographe.

Le salon de la photo est passé, une nouvelle mouture pour 2016, et une constatation à faire : y avait il des professionnels ?

Bien sûr qu’il y avait des professionnels. Beaucoup en tant que visiteurs et certainement un peu dans les stands.

Quel est le but de ce salon ? A la différence du salon de la photo de Cologne, résolument tourné vers les professionnels et ensuite vers le grand public, le salon de Paris est résolument tourné vers le grand public et accentue la fracture entre le grand public et les professionnels.

Tout est fait dans ce salon, par nos fournisseurs, eux-même liés au marché, pour faire croire à l’amateur qu’il peut faire, en achetant le bon appareil, les mêmes photos qu’un professionnel.

Les professionnels se sont placés au même niveau que les amateurs. En visiteurs. Nous ne sommes pas force de proposition ni force d’exemple.

Il manque, à mon avis, dans ce salon, une participation des professionnels pour faire réver l’amateur, montrer notre savoir faire de manière claire et sans ambiguïté. Il manque un partenariat avec nos fournisseurs pour mettre en avant leur matériel avec ceux qui l’utilisent toute l’année. Il manque des animations permettant de montrer que une prise de vue, c’est quelque chose qui peut être magique et pas simplement la rencontre entre un appareil photo et le sujet devant. Que c’est un processus de création, d’attentions vers notre sujet, de savoir faire pour le mettre en valeur et de techniques maîtrisées pour faire tout cela sans se poser de question sur les réglages des appareils, et non pas compenser l’absence de savoir faire technique en mettant l’appareil en mode P, voire pire encore.

Il ne s’agit pas simplement de monter une exposition, de montrer de belles images pour diffuser notre professionnalisme. Un amateur, même le moins expérimenté,  peut montrer de belles images mais il en aura éliminé combien pour en avoir une bonne ? Il aura passé combien de temps et combien d’heures de photoshop pour corriger les défaults qu’il n’aurait pas du avoir si il avait fait le nécessaire à la prise de vue.

Nous devons être acteurs des évènements de notre profession et devons apprendre à sortir de nos studios, à re-créer des partenariats avec des fournisseurs et avec les acteurs de la communication sur notre métier.

Il faut aussi savoir expliquer que photographe professionnel est un statut professionnel, pas un titre honorifique validant le parcours vers l’excellence de l’amateur. Expliquer au professionnel qu’il a un rôle de tuteur à jouer vis à vis de l’amateur qui veut devenir pro. Expliquer à l’amateur qu’être pro, ce n’est pas avoir comme objectif de gagner 5000 Euro par an, c’est être apte à vivre de son travail. Qu’être pro, c’est devoir avoir des images de qualité à présenter au grand public.

Nous allons vers une société où il semblerait normal d’avoir plusieurs métiers pour pouvoir vivre, d’avoir des gens qui, comme le signalait Charlélie Couture sur un post repartagé sur ce site, exercent un métier qui les ennuie en semaine et font gratuitement, ou presque, le métier dont ils rèvent le week-end. Devons nous accepter ce fait, d’avoir une branche professionnelle qui soit le petit plus à rajouter dans la marmite à la fin du mois ou qui sert d’exutoire à des employés frustrés ou devons nous défendre le professionnalisme d’une branche, former ces nouveaux arrivants à la technique nécessaire pour pouvoir se libérer de celle-ci et leur apprendre les bases obligatoires pour devenir de vrais entrepreneurs ?

Stéphane Riou
présidence du GNPP Ile de France

7 réflexions au sujet de « Profession Photographe ! »

  1. Je pense aussi que certains amateurs sont venus dans l’espoir d pouvoir rencontrer des professionnels, beaucoup d’entre eux pensent ce genre de rencontres comme des moments privilégiés, mais ce n’est pas le sentiment qui m’est ressorti après la visite du salon cette année,
    J’ai plus eu l’impression d’une volonté des différents exposants (côté matériel du moins) de vouloir faire monter auprès des visisteurs le GAS (gear acquisition syndrome) à tout prix, quitte à en oublier que si le matériel est le moyen d’obtenir une image, c’est l’homme derrière qui doit penser son image et apprendre à s’améliorer plutôt que d’espérer que le matériel le fasse pour lui.

  2. Et dire que c’est Jingoo qui propose cela :

    C’est également ça la force d’un réseau fédéré au travers d’un outil, d’une idée, du partage.
    Alors merci à tous ceux qui utilisent nos services, nos produits… Cela vous/nous donne de la force et de l’envie.
    Responsabilité civile professionnelle
    2 mois offerts
    Obligatoire pour les Pros
    à partir de 7,32 € par mois
    Prix de revient mensuel
    ( mois offerts compris )
    Contrairement aux idées reçues, votre RC personnelle ne vous couvre absolument pas.
    ……….

  3. Quelques réserves quand même sur ces chiffres (exemple 74% pour rencontrer d’autres professionnels, cela voudrait dire que 74% des visiteurs seraient des professionnels ?)

  4. Qui visite le Salon ?
    URL de la source :
    https://www.lesalondelaphoto.com/Le-salon/Qui-visite

    La 9e édition du salon de la photo a accueilli 72 300 visiteurs dont 12% d’étrangers.
    181 exposants dont 39 nouveaux se sont installés à la Porte de Versailles en 2015.

    Parmi eux 15% d’internationaux ont fait le chemin jusqu’à Paris.
    Nous enregistrons un taux de satisfaction de la part de nos visiteurs de 88% et ils sont également 88% à prévoir de revenir au Salon l’année suivante.
    Les objectifs principaux des visiteurs sont :

    Découvrir les nouveautés 89%
    Voir les expositions 90%
    Tester les nouveaux produits 81%
    Rencontrer d’autres professionnels 74%
    S’équiper en matériel 68%

    Photographes professionnels, distributeurs et revendeurs, utilisateurs de matériel « pro » et professionnels de l’image, le salon de la photo est leur rendez-vous.

    5 journées très précieuses où les attendent les plus grandes marques internationales, de la prise de vue à l’impression en passant par le traitement de l’image, tous les accessoires, l’équipement des studios de prise de vue, le matériel de photofinishing mais aussi le Village de vente et la Librairie, les Grandes rencontres, des expositions inédites, le dialogue avec les associations professionnelles et toute la presse photo.
    La photo, un loisir à la portée de tous.
    La nouvelle génération est née avec un appareil photo dans les mains.
    Elle vit à travers la photographie, met la photo au service de sa propre créativité. Devenue pour elle, un mode d’expression personnelle, elle est passionnée, a envie d’apprendre et de se former.
    L’appareil photo numérique est aujourd’hui un équipement très largement répandu avec 71 % des Français qui déclarent en posséder au moins un.

  5. Il est vrai que la remise des médailles sur un lieu comptant quelques milliers de personnes aurait pu être un plus au niveau de la communication et une manière de faire de l’animation sur ce salon, une forme de remerciements pour la disponibilité gracieuse du stand GNPP.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.