Lettre à Monsieur le Président de la République

Courrier transmis aux services de la Présidence de la République, le 23 mai 2017

 

Monsieur le Président,

Veuillez recevoir toutes nos félicitations pour votre accession à ce poste émérite, et à ces responsabilités du plus haut niveau pour notre pays.

Nous vous souhaitons la meilleure réussite possible dans les projets que vous allez mettre en place sur les cinq années à venir. Nous vous souhaitons de pouvoir unifier un peu plus ce pays et mettre en place les réformes nécessaires pour le développement, la sauvegarde des emplois et des métiers. Ce développement et cette sauvegarde sont des points de départ nécessaires pour un meilleur état économique de notre pays et, au dela de celui-ci, pour la continuation du rêve européen.

Comme beaucoup de métier, la photographie rencontre des problèmes. Des problèmes de communication, de formation, de coûts liès à notre système économique, et de concurrence faussée par des statuts utilisés dans de mauvaises conditions. Nous aurons l’occasion de discuter de tout cela avec les ministres concernés que vous avez nommés ainsi qu’avec nos partenaires sociaux.

J’aimerai attirer votre attention sur une autre problématique dont vous avez vous-même été une modeste victime depuis votre investiture et la présentation des membres de votre gouvernement.

La photographie est quelque chose de puissant. Puissante en terme de communication, puissante en terme d’émotion et d’apport de joie, puissante en terme de dommages si mal réalisée.

Vous avez pu vous même le percevoir suite à la photographie réalisée au pied de l’escalier du Palais de l’Elysée, avec l’ensemble de vos ministres. Photographie ne permettant pas de voir tous les intéressés, ni de pouvoir leur donner un quelconque ordre d’importance. Bref, un tas de gens mis en vrac devant un appareil photographique.

La Chambre Syndicale de la Photographie Professionnelle a été créée en 1862 par un photographe nommé Nadar pour défendre les droits des photographes professionnels ainsi que la photographie elle-même.

Une photographie a usage professionnel se doit d’être réalisée professionnellement par un spécialiste de ce type d’image si vous désirez lui donner le maximum d’impact. Votre photographe n’était semble-t’il pas spécialisé sur les photos de groupe alors qu’un photographe de mariage ou de corporate aurait fait merveille.

Aujourd’hui, les membres de la Chambre Syndicale de la Photographie Professionnelle (C.S.P.P.), et, au delà des clivages et des suceptibilités là aussi, les membres des autres organismes professionnels de la défense de la photographie, (GNPP, FNP, UPP …) auront plaisir à apporter leur savoir faire pour le service de l’Etat, des ministères et des collectivités locales dans le cadre de leurs spécialités professionnelles.

Parce qu’il ne suffit pas d’avoir un appareil photographique pour être photographe professionnel, l’ensemble de la profession se bat tous les jours pour défendre notre héritage d’inventeurs de la photographie et que notre pays reste une référence artistique et créatrice à l’échelle du Monde, que nos clients puissent avoir la meilleure image d’eux, de leurs équipes, de leurs produits ou de leurs évènements.

En bref, tout cela pour vous dire aussi, que nous avons besoin de libéralisation mais que celle-ci ne doit pas aller vers un affaiblissement de la qualité du service, un affaiblissement du savoir-faire et, dans le cadre des créateurs, du savoir être. Nous devons éviter la mise en place d’une concurrence débridée où ce ne seront pas les meilleurs en qualité qui resteraient.

Fort de cette conviction, je vous prie de recevoir, encore une fois, Monsieur le Président, tous nos vœux de réussite dans vos missions pour notre pays, et l’expression de nos meilleures civilités.

Stéphane Riou
présidence de la Chambre Syndicale de la Photographie Professionnelle (C.S.P.P.)

2 réflexions au sujet de « Lettre à Monsieur le Président de la République »

  1. Bonsoir Mary. Merci de ce commentaire. La multiplication des photographes professionnels, dont le talent se limite à ce que peut faire l’appareil photo par manque de savoir faire a appauvrit la photographie et la vision qu’en ont les potentiels utilisateurs. Une photo pro est bien plus qu’un fichier ou un tirage papier. C’est un message, c’est une émotion, c’est une envie. C’est l’aboutissement d’une idée, d’une rencontre entre un lieu, un objet, une personne, un groupe, et un photographe, professionnel, technicien, et artiste.

  2. Stéphane, Merci pour toute la profession pour cette lettre adressée à notre Président de la République. En effet, tu fais bien de lui parler de la première photo de tout son gouvernement … sans rappeler aussi la photo de son prédécesseur François Hollande dans le jardin de l’Elysée. Sans commentaire, car les photos parlent d’elles-même.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.