Photographe professionnel !

Benoit Aubry Grenadine posait une question, vendredi dernier, sur le groupe « Métiers de l’image / Facebook – comment reconnait-on un bon photographe pro » ?

Moi-même, suis-je vraiment un Professionnel ?

Qu’est-ce qu’un Professionnel ?

Quand nous prenons la définition du Larousse, on est guère avancé :

  • Qui exerce régulièrement une profession, un métier, par opposition à amateur
  • Qui exerce une activité de manière très compétente

Bref, deux définitions entièrement opposées qui devraient être obligatoirement réunies. Je suppose que par métier, ils veulent dire « gagner sa vie » !

Un photographe est censé maitriser certains points :

  • Le fonctionnement basique de la photographie (vitesse, diaphragme, choix des focales, cadrages…). Il s’agit de la partie technique de la capture de l’image. Obligatoire il y a 40 ans, très négligée aujourd’hui où l’appareil seul est apte a faire une bonne image technique.
  • La gestion de la lumière, mais aussi des ombres. La gestion des arrières plans et de leur luminosité, la gestion des retours de lumière, le choix des façonneurs. Est-ce que je travaille avec des boites à lumière par choix ou parce que c’est comme cela qu’on fait ? Pourquoi y a t’il des bols de toutes les tailles et formes ? Pourquoi un parapluie, de quelle taille ? pourquoi un fresnel, un snooze ? Flash ? Tungstène ? Led ? HMI ? Gélatine ? Des volets ? Pour quoi faire ? Et je parle même pas des nids d’abeille !
  • Le placement ! je prend les gens en tas devant l’appareil en les laissant se mettre naturellement ? Je les place moi-même de façon très spontané ou de façon très académique ? Avec le sourire ? Sans ? Est-ce ma vision d’eux ou dois-je trouver ma vision de ce qu’ils pensent être ? Assis ? Debout ? Allongés ? Fun ou sérieux ? Je laisse la petite jeune se croire en boite de nuit et danser devant l’appareil pendant que je mitraille en rafale ? (dans le lot … il y en aura bien une bonne !)

Heureusement, je ne suis que photographe et je n’ai que ces quelques points à maitriser parfaitement (ou au moins à vouloir essayer).

J’ai bien entendu une équipe qui s’occupe du commercial, de la communication, du juridique, de la facturation, de la gestion, de trouver des financements plus le styliste pour gérer une partie de l’image et un graphiste pour gérer les finitions.

Vous avez pas tout cela ? Quel dommage !

Moi non plus !

Je suis chef d’entreprise, commercial, photographe, éclairagiste, styliste à mes heures perdues, metteur en scène, graphiste, gestionnaire et j’ose essayer d’avoir une vie autre que la photographie.

Je suis un perpétuel étudiant, voulant apprendre et maitriser au mieux les différentes facettes de mon métier afin de fournir la meilleure réponse adaptée à mes clients, à leurs besoins.

Il y a des photographes de touts niveaux, de toutes compétences, de touts styles. Des reporters, des photographes de pub, des portraitistes, des photographes alimentaires… il y a des photographes pour toutes les circonstances de la vie.

Je ne saurai me comparer à certains photographes tels Andrea Beluso, Pierre Delaunay, Philippe Gaucher et bien d’autres, tous de styles très différents. Mais, à voir leur travail, je cherche a aller vers l’Excellence, à sortir de ma petite zone de confort, à essayer d’éviter le « un portrait pro ? Asseyez vous je vous prie, voila c’est fini, ça vous fait tant ! » ou au contraire d’avoir fait perdre du temps à mon client pour une image qui n’est pas à la hauteur de ses attentes.

Alors ? Suis je un  Professionnel ?

Voila ma définition du Photographe Professionnel :

  1. Si il est totalement indépendant, il doit être un entrepreneur capable afin de ne pas être limité par la partie gestion et commerciale du métier.
  2. Il doit maitriser les techniques photographiques.
  3. Il doit maitriser les techniques d’éclairages, bases de la construction d’une photo maitrisée. Il doit rechercher les techniques qu’il ne connait pas pour voir si il peut les utiliser dans son process de création, et perfectionner celles qu’il connait.
  4. Il doit maitriser l’image, la composition, le placement. Respecter certaines valeurs ou les outrepasser volontairement et sciemment si il estime cela nécessaire à sa création et non pas par méconnaissance.
  5. Il doit maitriser tout cela de manière à pouvoir oublier tout cela face à son sujet. Il doit pouvoir être fier de son travail et rester humble sur le prochain job à faire.

Un Photographe Professionnel doit gagner sa vie par la photographie, et permettre par la qualité de son travail de promouvoir la photographie et l’image des photographes hors de sa sphère personnelle.

Et pour vous ? Dites moi ce qu’est un photographe professionnel ?

Stéphane Riou
présidence de la Chambre Syndicale de la Photographie Professionnelle (C.S.P.P.)

2 réflexions au sujet de « Photographe professionnel ! »

  1. Bonjour Christian. C’est la même question en fin de compte. Comment un client peut faire la différence entre ce que lui apporte un professionnel et un « autre » type de photographe ? Comment pouvoir communiquer sur des valeurs de professionnels ?

  2. Cette question ne m’intéresse plus depuis longtemps.
    La question qu’à mon sens nous devrions nous poser dans cet edpace est :
    Pourquoi un client contacterait une personne qui se dit professionnel et souhaite vivre de son métier ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.