Syndicaliste chef d’entreprise !

Bonjour,

Qu’est-ce que c’est qu’être syndicaliste photographe ?

C’est faire parti d’un groupement syndical, censé défendre les photographes vis à vis de leurs conditions de travail, autant d’un point de vue législatif que social.

C’est un engagement, une appartenance à un groupe, à une corporation. On ne peut être client d’un syndicat, en attendre des choses sans en apporter soi-même. La cotisation en elle-même est une obligation pour le fonctionnement matériel du syndicat, elle ne peut être considérée comme l’unique apport personnel. C’est essayer de régler des problèmes avant qu’ils n’arrivent en essayant d’avoir une vision d’avenir de la profession.

Que peut être cet apport ?

Le signalement d’un problème, d’une solution, d’un dérapage dans une de nos conditions d’exercice. Consacrer du temps à aider d’autres photographes, à discuter de problèmes signalés en réunion dans le but de leur trouver une solution.

Est-ce vraiment nécessaire d’avoir un syndicat ?

Si vous désirez exercer un métier, oui ! Si vous désirez toujours exercer un métier demain, oui ! Si vous voulez essayer de contrôler l’évolution de votre métier pour l’avenir, oui !

Bien entendu, si vous faites de la photographie comme vous feriez n’importe quoi d’autres, sans engagement professionnel de groupe, sans vision d’avenir de groupe, vous n’avez pas à vous sentir concerné.

Heureusement, suite au sondage effectué ces derniers jours sur ce site et sur les réseaux sociaux, nous sommes une profession qui n’a aucun problèmes. D’où l’absence de nécessité d’un organisme de défense, d’un syndicat.

Aucun problème de droit à l’image, de droit d’auteur, quelques inquiétudes sur les retraites, sur l’inégalité des statuts vis à vis de la TVA. Pour les charges, tout va bien, le business semble marcher sans problèmes non plus. A si, une petite inquiétude sur comment trouver des clients suite aux multiples tarifications proposées. Pas de problème de concurrence non plus.

Dans nos métiers, nous démarrons généralement sur une même base : nous sommes photographes. Et puis ?

Un photographe fait des photos ! Un chef d’entreprise en gère la vente, le financement du matériel, le renouvellement du panel client, la communication, le calcul des tarifs…

Sommes nous tous des photographes de talents ? Non, moi le premier. J’en connais tellement de bien meilleurs que moi. Sommes nous tous des chefs d’entreprises talentueux ? Non plus ! Avons nous, dans notre majorité, l’impression de devoir être des chefs d’entreprises ? JOKER !

Vous êtes en SA, SARL, EURL, SASU …, vous avez conscience d’être une entreprise car vous êtes liés à des obligations, fiscales, sociales, etc … Tous les ans, vous avez un bilan à éditer. Vous avez conscience d’être une entreprise, mais avez vous conscience d’être des chefs d’entreprises ?

Vous êtes en micro-entreprise ? Le terme « micro » est un peu dévalorisant, et peu adapté maintenant suite aux nouvelles conditions qui se profilent à l’horizon en matière de chiffre d’affaire. Mais le terme « entreprise » est pleinement mérité ! Vous avez à en être conscient, vous n’êtes pas que des artistes.

On peut gagner sa vie par la photographie. Quelques grandes structures nouvellement mises en place sont en train d’en prendre conscience à nos dépends.

Peut-on gagner sa vie en étant simplement un très bon photographe ? Non ! Vous devez savoir vendre votre travail, vous devez savoir gérer votre métier. La preuve : il y a de mauvais photographes (techniquement et artistiquement) qui vivent de la photo car ils savent se vendre.

La C.S.P.P., syndicat professionnel, organise le 25 septembre prochain, une journée de formation-information. Cette journée présentera une entreprise partenaire des photographes, apte à nous aider à développer notre business, mais permettra aussi d’échanger des solutions, ou d’en trouver, pour ceux qui se sentent en difficulté d’activité. N’hésitez pas à vous inscrire.

inscription ici

Cette journée est gratuite pour nos membres, et nous vous demanderons une bien modeste contribution de 35 Euros si vous ne l’êtes pas.

Pour ceux qui, à la lecture de cet article, prendraient conscience de problèmes qu’ils rencontrent, qu’ils ont rencontrés, ou qu’ils pensent rencontrer dans l’avenir, il y a toujours ce lien pour nous les signaler, president@lacspp.pro. Même si vous n’êtes pas membres de la C.S.P.P. Ça, c’est gratuit, et c’est un geste de chef d’entreprise, car il est de votre responsabilité de défendre votre secteur d’activité, et, à travers les autres, votre propre activité professionnelle.

N’hésitez pas à partager sans modération !

Stéphane Riou
présidence de la Chambre Syndicale de la Photographie Professionnelle (C.S.P.P.)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.