Les écoles de photo

Bonjour,

Cet article a son origine dans des commentaires Facebook vu aujourd’hui sur une page aimée par des photographes de mes relations.

Cette page parlait de formations réalisées par des écoles en ligne, préparant entre autre au BEP de photographie.

J’y ai vu des commentaires lapidaires, sur le prix particulièrement, sur le fait aussi de leur inutilité. J’ai vu peu de commentaires à propos de leur contenu pédagogique. Il est sur que le BEP n’est pas le diplôme le plus complet mais …

Je trouve, personnellement, excellent qu’un photographe de métier ait un diplôme, un bagage culturel technique et artistique, apte à lui donner confiance et à lui permettre de maitriser son métier. Je trouve excellent qu’un photographe de métier sache faire des photographies avant d’être professionnel. Il est sûr que le BEP n’est qu’un marche pied pour étudier plus loin. Par contre, je suis convaincu que la possession d’un diplôme n’est pas suffisante pour être photographe et qu’il manque une formation complémentaire sur le terrain, par une mise en pratique dans une structure quelques années encore après le diplôme, voir dans plusieurs structures. Le diplôme, quel que soit niveau, donne des connaissances et se doit d’être complété par l’expérience en travaillant au contact de photographes expérimentés. Je pense que pour devenir un bon photographe, on doit grandir. Acquérir des connaissances, techniques bien sur, mais artistiques aussi, par la connaissance des photographes, contemporains ou nous ayant précédés, par une culture artistique, sculpture, peinture à observer et a se faire expliquer dans les musées.

Maintenant, on peut être photographe sans diplôme, et acquérir ces connaissances par soi-même, mais c’est généralement plus long et plus contraignant.

Tout cela est bon pour être photographe.

Et pour être photographe professionnel indépendant ?

Il faut ajouter des connaissances de gestion, de management. Il faut devenir un chef d’entreprise, avoir des connaissances économiques, législatives, de communication, rejoindre des réseaux. Être chef d’entreprise quoi !

En bref, suivre des cours, même par correspondance, est déjà un acte qui me semble plus responsable que de devenir photographe parce qu’on aime la photo en amateur et en se disant que puisque les amis aiment mes photos, je peux en vivre.

  • Photographe est généralement une passion.
  • Etre photographe professionnel est en plus un engagement.

Un engagement envers nos clients pour les artisans, et les auteurs qui travaillent en corporate. Envers notre vision de l’image et le sujet que l’on montre pour les auteurs purs et durs. Un engagement envers nous-même d’avoir les moyens de produire l’image voulue par nos clients, notre devoir de création ou de témoignage.

Tout comme on ne peut pas écrire si on ne connait pas les règles de conjugaison, autant on ne peut pas faire de la photo professionnelle sereinement si on ne maitrise pas les techniques photos et que nous n’avons pas une culture de l’image.

 

Stéphane Riou
présidence de la Chambre Syndicale de la Photographie Professionnelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.