Dégradation d’une exposition

Exposition photographique

Les couples de la république – Les couples imaginaires
de Olivier Ciappa

« 1er juin 2018 – Metz ce matin. L’exposition des Couples de la Républiques et des Couples Imaginaires a été saccagée avec une bombe rouge indélébile. La plupart des affiches annonçant l’expo, montrant deux hommes et un bébé ont également été arrachées un peu partout dans la ville… »

voir le post en entier (cliquez)

la genèse de l’exposition (cliquez)


Les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes. Pour les uns, qui voyagent, les étoiles sont des guides. Pour d’autres elles ne sont rien que de petites lumières. Pour d’autres, qui sont savants, elles sont des problèmes. Pour mon businessman elles étaient de l’or. Mais toutes ces étoiles-là se taisent. Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a… (Le petit prince, A. de St Exupéry)


J’aime beaucoup ce passage sur la vision du monde des uns et des autres, et notre interprétation de celui-ci. Qui a raison, qui a tort dans ces définitions des étoiles ?

C’est la même chose pour les photographies. Elles montrent des choses et parlent à nos émotions. Elles ne sont pas des jugements, mais elles montrent des émotions, des faits, s’étant produits ou mis en scène.

Il arrive que certains, pour bien des raisons, morales ou religieuses, oublient les notions d’humanité, de tolérance et, dans le cas de raisons religieuses, d’amour et de pardon, pour se transformer en juges et exécuteurs des basses œuvres vis à vis d’une simple image qui leur déplait, ramenant ainsi leur mode décisionnaire et de réflexion au stade de la petite enfance où le seul raisonnement est « j’aime » ou « j’aime pas ».

La meilleure parade à vouloir limiter la vision d’une exposition est de l’afficher encore plus. Avec l’accord de Olivier Ciappa, voici donc des images de cette exposition :

 

Stéphane Riou
présidence de la Chambre Syndicale de la Photographie Professionnelle (C.SP.P.P)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.