À moins 1 semaine …

Le dé-confinement dans une semaine ! (Si tout va bien)


Le confinement, cela a été de passer d’une totale liberté de mouvement à une restriction importante de nos déplacements et de nos contacts.

Lundi, premier jour du dé-confinement, ne doit pas être un retour à la normale mais se doit d’être un confinement allégé auto-géré.

Nous vivons une crise sanitaire majeure (et non pas nous avons vécu), qui sera suivie d’une crise économique majeure.

La règle du jeu : protéger !

  • Protéger les autres de nous même en portant un masque.
  • Se protéger des autres en portant un masque.
  • Éviter, dans la mesure du possible, de se concentrer dans les lieux publics, même si la distance de 1m est respectée.

Nous devons, pour des raisons économiques, reprendre nos activités professionnelles afin d’éviter, en plus d’une crise économique, une crise sociale, née de fermetures en cascade d’entreprises, grandes ou petites.

Dans nos studios, dans nos magasins, cela veux dire le port du masque obligatoire, que le client enlève au moment de la prise de vue, le temps de la prise de vue. Cela veut dire le respect du « recueil de bonnes pratiques sanitaires« , discuté avec l’Etat et publié sur ce site le 27 avril dernier.

Nous n’avons pas le droit moral de reprendre notre vie telle qu’elle se déroulait avant le confinement. Cela va se ressentir sur nos activités professionnelles. Nous allons devoir, puisque les rythmes de la société vont changer, changer les rythmes de nos métiers, modifier nos horaires, nos disponibilités, nos façons de travailler.

Pour nous, photographes, en studio, en commerce, chez nos clients professionnels ou chez les particuliers, les mois à venir vont être difficile.

A ces nouveaux rythmes, vous allez percevoir de nouvelles contraintes. vous allez devoir vous remettre peut-être en cause, et ré-apprendre des choses afin d’optimiser votre travail, votre gestion. Pour cela, je ne peux que vous conseiller de vous tourner vers la formation. Vous y apprendrez des choses aptes à vous aider dans ces nouvelles difficultés. Vous avez pour cela AMA Conseil, l’Atelier de Charles, l’AFMI et bien d’autres. La CSPP vous proposera aussi prochainement des formations. Choisissez bien la formation qu’il vous faut. N’hésitez pas à appeler les centres ci-dessus pour voir avec eux ce qu’ils peuvent vous apporter maintenant. Vos droits à la formation sont fait pour cela aussi.

Ce n’est pas la première crise que nous rencontrons. Rappelez vous, pour les plus anciens, l’arrivée du numérique, la baisse drastique des travaux argentiques, l’arrivée des ventes sur internet, l’arrivée en masse de fauxtographes aussi, persuadés que le numérique permettait tout. Cette crise est simplement différente, et nous allons y résister à condition de respecter ce qui a été écrit ci-dessus.

Bon courage pour cette semaine,
Bonne préparation,
Et prenez du plaisir à revoir vos clients la semaine prochaine.

Stéphane Riou
Président de la Chambre Syndicale de la Photographie Professionnelle