Identité : 1 poids, 11 mesures…

Il y a des moments où l’on peut douter des raisonnements de certaines personnes sensées aider à résoudre des problèmes de la vie courante, et plus encore, des problèmes en période de crise.

Pour ceux qui ont vu sur les réseaux passer l’information que les services de Mme Lecaillon, Préfète de l’Allier, ont autorisé la prise de vue d’identité chez les photographes.

Le « LES » est à prendre avec des pincettes, seulement 11 photographes de l’Allier étant autorisés à réaliser des prises de vue d’identité.

Pourquoi ce chiffre de 11 et cette sélection on ne peut plus partielle ? N’y aurait il que 11 photographes dans ce département pour 340 000 habitants ?

On doit le voir peut-être comme un point positif que certains préfets, sur le terrain, commencent à considérer la photographie comme quelque chose qui, sans être essentiel, serait quand même important.

À cette heure, malheureusement, la photographie d’identité aux normes pour tous (bébés, personnes à mobilité réduite …) et de qualité n’est toujours pas reconnue indispensable au niveau ministériel. Des demandes d’éclaircissements ont été demandées au ministère par la Fédération Nationale de la Photographie.

Stéphane Riou
président de la Chambre Syndicale de la Photographie Professionnelle

Une réflexion au sujet de « Identité : 1 poids, 11 mesures… »

  1. Cher Stéphane:
    la CMA 03, à la demande de Mme le Préfèt a contacté tous les photographes 7420Z de leur fichier pour leur demander s’ils faisaient de la photo d’identité.

    J’ai immédiatement, en ma responsabilité de présidente de région, alerté la CMA sur le fait que tous les 7420Z ne font pas d’identités, et que tous ceux qui en font n’ont pas forcément demandé à pouvoir faire de l’ANTS (car la première demande de la CMA ne portait QUE sur les ANTS).

    La décision préfectorale a été prise sur la base des réponses données par les photographes de l’Allier à la CMA.

    Merci de me permettre ce droit de réponse à ton article, qui se trompe sans doute quelque peu de cible.

    Cordialement,

    Tine Borms Guéneau Présidente FFPMI Auvergne

Les commentaires sont fermés.